Accueil

Les ateliers

 

Les ateliers

Courroies de transmission entre oral et écrit. Partages d’expérience et d’émotions. Moments ludiques. Espaces-temps de parole et d’expression... Sensibiliser, initier, accompagner, émanciper, relayer... C’est cette philosophie qui anime nos différents ateliers !
Vous pouvez désormais vous inscrire en ligne : Formulaire

ATELIERS DE PRATIQUE AMATEURS

LES EXCLAMATEURS - atelier de pratique théâtrale
Ateliers de pratique théâtrale pour amateurs, animés par des professionnels. Exercices et jeux en rapport avec l’espace et les partenaires, travail corporel et vocal, improvisations et/ou d’approches de textes théâtraux.
Présentations publiques du travail lors des Jours Fous !!! en juin.

ENFANTS ET ADOLESCENTS
- de 7 à 10 ans : les mercredis de 13h30 à 15h
- de 11 à 13 ans : les mercredis de 15h30 à 17h
- de 14 à 16 ans : les mercredis de 17h30 à 19h
Intervenant : Nathalie Chouteau-Gilet
Lieu : Théâtre Le Puits-Manu, Beaugency
Reprise des ateliers : mercredi 30 septembre 2020

ADULTES À BEAUGENCY
Les lundis de 20h à 22h
Intervenant : Gilles Jouanneau
à partir de 16 ans
Lieu : Théâtre Le Puits-Manu, Beaugency
Reprise de l’atelier : lundi 28 septembre 2020

ADULTES À FLEURY-LES-AUBRAIS
Les jeudis de 20h30 à 22h30
Intervenant : Gilles Jouanneau
à partir de 15 ans
Lieu : Salle Michelet, Fleury-les-Aubrais
Reprise de l’atelier : jeudi 1er octobre 2020

LES IMPROVISAMATEURS - atelier d’improvisation théâtrale
Les mercredis de 20h à 22h
Intervenant : Gilles Jouanneau
à partir de 15 ans
Lieu : Théâtre Le Puits-Manu, Beaugency
Reprise de l’atelier : mercredi 30 septembre 2020

LES DANSAMATEURS - atelier de danse-théâtre
L’atelier propose d’explorer par le geste dansé les frontières et les limites auxquelles le corps est confronté dans le quotidien. Les frontières avec les autres, les frontières sociales, géographiques, poétiques, corporelles…
Il sera question de la notion de « trace ». De quelles traces le corps est-il fait ?
Le corps individuel… et le corps collectif ?
Cet atelier est accessible à tous et toutes, quelles que soient les capacités physiques.

Intervenante : Chloé Fitoussi
à partir de 15 ans
Horaires : 10 séances les samedis, 16h30 à 19h
Début de l’atelier : samedi 10 octobre 2020 (calendrier complet défini lors de la première séance)
Lieu : Théâtre Le Puits-Manu, Beaugency

LES DIRLIRAMATEURS : ATELIER DE LECTURE A HAUTE VOIX

Atelier de lecture à haute voix destiné à toute personne désireuse de s’exprimer vocalement avec aisance, savourant la lecture et souhaitant en partager le plaisir en public. Exercices de diction et de respiration, relations avec l’espace et l’auditoire, partages de lectures. Des rendez-vous publics permettent d’éprouver et d’échanger.

10 séances les samedis, 9h30 à 12h ou 13h30 à 16h
Intervenant : Christian Sterne
à partir de 15 ans
Lieu : Théâtre Le Puits-Manu, Beaugency
Reprise de l’atelier : samedi 10 octobre 2020 (calendrier complet défini lors de la première séance)

LES STAGES THÉÂTRE

Durant les vacances scolaires, les fous de bassan ! vous proposent différents stages, pour tous les âges, articulés autour de thématiques particulières : le clown, le théâtre en musique, les monologues, les dialogues, l’improvisation…
Exercices et jeux en rapport avec l’espace et les partenaires, travail corporel et vocal sur le plateau, et pour terminer une présentation publique à l’issue du stage.

STAGE INTERGÉNÉRATIONNEL
Pour poursuivre l’exploration de l’écriture théâtrale de Léa Carton de Grammont que la compagnie accueille en résidence cet hiver, nous vous proposons un stage de pratique théâtrale du vendredi 8 au dimanche 10 mai 2020. Il s’agira de se frotter ensemble à son texte Une brève histoire de la Méditerranée, qui propose un voyage tant géographique qu’historique de la mer Méditerranée.
Le stage est ouvert à tous et toutes à partir de 8 ans, quelle que soit son expérience. Seule l’envie de partager un week-end théâtral et ludique importe.

Suite aux événements liés à la Covid 19, cette action a été annulé.

LES INTERVENTIONS SCOLAIRES

Dans un esprit d’éducation populaire, nous proposons des ateliers ponctuels ou des interventions dans les établissements scolaires. les fous de bassan ! peuvent accompagner des actions pédagogiques en collaboration avec tout type d’établissement.

LYCÉE FRANÇOIS VILLON DE BEAUGENCY
Depuis 2006, la compagnie intervient, forme et dirige les élèves de l’option théâtre facultative du lycée François Villon. À travers des cycles thématiques et des auteurs majeurs, les élèves découvrent le théâtre sous toutes ses formes, s’initient au jeu théâtral, explorent différents répertoires et formes d’expression afin de les préparer à l’épreuve du baccalauréat.

image

SPECTAMATEURS

ECOLE DU SPECTATEUR

“Si l’essentiel c’est l’acteur, l’important c’est le spectateur”
Guy Alloucherie

Être le témoin, l’observateur, le regardant, le curieux…

Affiner son regard de spectateur permet d’accéder à une plus grande compréhension des œuvres théâtrales auxquelles on assiste. D’autant plus si des échanges avec d’autres spectateurs viennent enrichir la vision de chacun·e.

Voilà ce que propose tous les trimestres l’Ecole du Spectateur :
Sensibiliser au théâtre et aux auteurs contemporains en organisant des sorties en groupe dans un théâtre de la région, suivies de rencontres-débat quelques jours après.

Déclararation de la femme et de la citoyenne

Pour faire suite au spectacle des amateurs adultes L’Assemblée des femmes et dans la perspective de leur diffusion prochaine, nous vous invitons à rédiger là, ou ultérieurement, un ou des articles qui pourraient constituer une nouvelle déclaration des droits de la Femme et de la Citoyenne telle que l’avait imaginée Olympe de GOUGES en 1791.

PRÉAMBULE
Les mères, les filles, les sœurs, représentantes de la Nation, demandent d’être constituées en Assemblée nationale ; considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de la femme, sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de la femme, afin que cette déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs, afin que les actes du pouvoir des femmes, et ceux du pouvoir des hommes pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés […]
En conséquence le sexe supérieur en beauté, comme en courage dans les souffrances maternelles, reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Etre suprême, les Droits suivants de la Femme et de la Citoyenne

Creusez-vous la tête, amusez-vous, soyez folle ou fou, pertinente ou pertinent, et postez votre ou vos articles à l’adresse contact@lesfousdebassan.org. Nous vous informerons très prochainement de la suite à donner à vos idées…

EXEMPLES D’ARTICLES

La Femme a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. Toute atteinte à ces droits sera jugée par un tribunal indépendant et impartial uniquement composé de femmes.

Toute femme dont le conjoint n’assurera pas le partage des tâches quotidiennes du foyer sera autorisée à lui être infidèle, cet acte ne pouvant être nullement qualifié d’adultère.

A travail égal, salaire égal. Pour rattraper le retard de salaire de plus de deux siècles, la femme touchera un salaire d’au moins 25% supérieur à celui de l’homme et ceci jusqu’au 31 décembre 2099.

Le Dictionnaire de l’Académie française, qui fait référence, signale parmi les « mots nouveaux d’un usage courant », 73 noms communs ; parmi eux, 52 sont du genre masculin et 21 du genre féminin. Ceci accentue le déséquilibre permanent de notre langue, dont 55% des noms courants sont masculins. En conséquence l’Académie française veillera dorénavant à respecter un quota de 8 noms nouveaux féminins pour 2 noms masculins tant que notre lexique ne sera pas rééquilibré à parité.
Le vocabulaire médical se heurte à certaines imprécisions dans la désignation des organes du corps humain, ce qui peut entraîner, dans les services d’urgence, de dramatiques erreurs opératoires. Aussi, dans le cas d’organes doubles (les yeux, les oreilles, les bras, les jambes... ), le côté gauche sera-t-il systématiquement féminisé. Ainsi « l’oreille » désignera-t-elle désormais l’organe gauche de l’audition, comme « la brasse » le bras gauche. Dans le même esprit la jambe deviendra « le jambe » quand il s’agira de la jambe droite.

La femme naît comme l’homme attaché physiquement à sa mère. Les distinctions sociales ne peuvent donc être fondées que sur la nécessité phallique d’avoir un réceptacle pour donner naissance à une nouvelle vie.

Le bon sens guide la nature et les règles qu’elle édicte ne doivent en aucun cas être aliénées au risque d’un déséquilibre planétaire. De la même façon que le sex-ratio varie selon les besoins de la survie des espèces, le pourcentage de femmes poilues n’est qu’un aspect de la biodiversité résultant du biorythme. Ainsi, pour répondre à cette mesure de bon sens, nul ne peut contraindre une femme à sacrifier sur L’autel de la beauté les poils qui poussent spontanément sur différentes parties de son anatomie.
L’égalité est le principe d’accorder à chacun les mêmes droits. La femme demande que cette égalité ne lui soit pas réservée mais accordée aux hommes : droit de faire le ménage, la lessive, les courses, le repassage, droit de se lever la nuit pour donner le biberon, droit de surveiller les devoirs, préparer les repas, donner les bains et cela, bien sûr, en plus de l’activité professionnelle. En compensation, la femme souhaite une législation qui lui imposerait de partager équitablement l’obligation de supporter son équipe favorite, chaussons aux pieds et verre à la main et ce à toute heure du jour ou de la nuit.

Tout sexe a droit à la propriété. Dans un couple la propriété doit être partagée de même que les avantages et les désagréments qui y sont associés. Ainsi, pour un juste partage, il est logique que les femmes reçoivent les câlins des animaux de compagnie et que les hommes en évacuent les crottins.

Etant établi que les femmes vivent plus longtemps que les hommes, nous déclarons : tout homme doit prendre part à toutes les corvées et tâches pénibles du quotidien (faire les lits, le ménage, s’occuper du linge, faire les courses, ceci afin d’égaliser les chances d’espérance de vie entre hommes et femmes en développant ces activités physiques.

Il est expressément demander à l’académie française d’introduire dans les dictionnaires un mot masculin pour remplacer le mot ménagère dans les expressions : « le panier de la ménagère, la ménagère de 50 ans » afin de lutter contre les idées sexistes, sachant qu’une femme travaille plus et mieux, elle est donc plus prompte à donner un coup de balai aux idées toutes faites.

2018 - 2020 Les fous de bassan ! Plan du site | Archive | RSS 2.0 | mentions_légales | Graphiste: Frédéric Rauzy